Fix sur toutes les page

siege-FAF

Ceux qui s’attendaient à des décisions spectaculaires pour la première réunion du nouveau Bureau Fédéral de la FAF, tenue hier, sont certainement déçus. Pas de quoi fouetter un chat, l’on se demande d’ailleurs si le président de la Fédération, Kheïreddine Zetchi va pouvoir tenir sa promesse de nommer un nouveau sélectionneur dans les 20 jours qui suivront son élection. D’autant que ce n’est pas aisé de trouver un entraîneur « d’envergure » en ce moment.

En tout cas, hier, il n’était point question de coach national. Les membres du BF se sont contentés de se répartir les tâches et de gérer les affaires courantes, notamment le championnat de la Ligue 1 qui accuse un retard considérable par rapport au calendrier préalablement établi. La faute à une  mauvaise gestion de la Ligue qui s’est mise toute seule dans une sacrée mauvaise posture. La décision de geler le championnat jusqu’à l’épuration du calendrier, est certes la plus logique pour ne pas avantager des clubs au détriment d’autres, mais il faut dire qu’on aurait pu éviter ces tracasseries si l’instance de Mahfoud Kerbadj avait fait preuve d’anticipation et de plus de fermeté dans la programmation.

Le Bureau Fédéral a visiblement tout reporté à plus tard : la question du DTN, les amendements  comme  le retour des joueurs étrangers dans le championnat de l’élite, ou encore le nombre des prêts par club.

À vrai dire, rien ne presse pour le moment. La nouvelle équipe de la FAF a tout le temps de mettre en place sa politique. Au ton prôné dans le communiqué du BF, l’on s’attend néanmoins à de grands changements dans les semaines ou mois à venir, que ce soit dans la composante humaine ou bien dans la manière de gouverner la FAF.




Dans article au dessus de vos réactions

Vos réactions