Fix sur toutes les page

ramy-bensebaini

Le nouveau défenseur central de la sélection algérienne, Ramy Bensebaini, est un fan de Sergio Ramos, le capitaine et défenseur-buteur du Real Madrid et de la Roja. « Mon idole dans le foot ? C’est Sergio Ramos. J’espère le rencontrer un jour, pourquoi pas, sur un terrain ! », a confié Bensebaini à France Football, tout en admettant avoir un problème de concentration sur les terrains de foot. « Sur le terrain, aujourd’hui, mon petit problème, c’est la déconcentration. Parfois, ma tête, je ne sais pas où elle part. C’est mon petit défaut, je me dois de l’améliorer », a avoué l’enfant de Constantine, pur produit de l’Académie du Paradou AC.

« J’ai passé deux tests pour intégrer l’académie d’Alger. Lors du premier, j’ai été accepté, sauf que ma mère, puisque j’étais son fils unique, ne voulait pas que je parte. L’année d’après, je suis de nouveau pris aux tests. Et là, je voulais absolument y aller. Mes parents ont discuté, ils se sont rendus compte que je voulais vraiment devenir footballeur. Je suis donc parti, j’avais douze ans. Alger est à 500 kilomètres de Constantine. Mes parents m’y ont emmené. Et quand le directeur de l’académie a confirmé que je restais, ils se sont mis à pleurer. Moi, j’étais content. Aujourd’hui, parfois je reparle de cet épisode avec ma mère. Elle me dit : ‘Oui, on a bien fait de te laisser’ », relate le sociétaire du Stade Rennais, qui avait subi des tests concluants à Arsenal.

« J’en ai encore des photos. Ça devait être en 2012. Jean-Marc Guillou a parlé avec Arsène Wenger, qu’il connaissait. Je suis donc parti à Londres, en m’entraînant avec les Koscielny, Giroud, Mertesacker, Wilshere pendant un mois. Je m’entendais bien notamment avec Sagna et Chamakh. À la fin du stage, le coach Wenger m’a expliqué qu’il souhaitait me garder. Sur les six entraîneurs du club, cinq étaient convaincus pour que je reste. Mais je ne pouvais pas car je n’avais pas de passeport européen… C’est comme ça. C’était une belle expérience. Au niveau des essais, j’avais également été à Porto et à Nice où je m’étais rapidement blessé. À ce moment, je pars en Belgique (à Lierse), et tout commence… « , a t-il raconté.




Dans article au dessus de vos réactions

Vos réactions